Diriger une entreprise n’est pas toujours une question très facile. Il devient encore plus fastidieux quand vous avez besoin d’obtenir vos finances droite en termes de gestion. Il peut y avoir tellement de choses à faire que vous êtes obligé de commencer tôt et se terminer très tard dans la nuit lorsque vous êtes le propriétaire de l’entreprise. C’est pour cette raison que chaque personne d’affaires fait appel à des cabinets d’experts comptables dans les différents domaines d’activité et les comptables sont les professionnels dont vous avez besoin pour gérer vos finances et de s’assurer que tout est en ordre et fonctionne en douceur.

Vous pouvez décider d’employer un comptable d’entreprise ou vous pouvez louer des services quand vous en avez le plus besoin. La vérité est que les comptables offrent différents types de services de comptabilité et vous devriez donc être prudent lors de l’embauche des services afin que vous puissiez obtenir un professionnel qui peut répondre à vos attentes. Voici quelques-uns des meilleurs services qu’un comptable professionnel devrait être en mesure d’offrir à votre entreprise.

Comptabilité

Il est l’une des fonctions les plus fondamentales des comptables et il englobe des tâches comme l’enregistrement des transactions financières, la préparation des états financiers et la tenue de journaux ainsi que les livres de vente. La tenue de livres est nécessaire pour les entreprises, car elle contribue à la gestion quotidienne de l’entreprise de s’assurer que les finances sont en échec.

Préparation de la paie

Vos employés sont en effet les plus importants dans votre entreprise et ils devraient obtenir ce qu’ils méritent. Un comptable aide à enregistrer leurs salaires, les déductions et les taxes prenant le fardeau de vos épaules afin que vous puissiez vous concentrer davantage sur l’entreprise. En dehors de l’enregistrement des salaires, des déductions et des primes, votre comptable préparera également les états financiers, l’aide avec les impôts sur les salaires et de traiter toutes les questions concernant les mêmes. Je vous conseille la startup Payfit pour toutes ces questions.

Remplissage de TVA

La TVA ou taxe sur la valeur ajoutée peut être un peu compliquée pour beaucoup, surtout quand il s’agit de déterminer ce qui doit être payé. Services de comptabilité peut rendre tout facile pour votre entreprise. Le comptable que vous engagez pour votre entreprise sera en mesure de remplir et de déposer des déclarations de TVA, de négocier et de résoudre tous les problèmes fiscaux qu’il pourrait y avoir et de traiter également les dates de dépôt avec les organismes concernés. Vous bénéficierez également de conseils utiles sur la TVA de votre comptable afin que vous puissiez prendre toutes les bonnes décisions.

Conseils fiscaux

La seule chose qui rend la fiscalité une affaire délicate est que la législation est en constante évolution et cela signifie que de nouvelles réglementations fiscales sont inévitables de temps en temps. Les comptables professionnels sont toujours à jour avec les dernières modifications et ils veilleront donc à ce que votre entreprise reste conforme aux règlements pour éviter les pénalités et autres types de frais. Grâce aux conseils fiscaux, votre entreprise peut réduire le montant de l’impôt à payer en utilisant les avantages sociaux et les allégements fiscaux, réclamer l’impôt, le cas échéant, être à jour avec les changements à venir dans la politique fiscale et respecter les délais de déclaration. Je vous conseille particulièrement le cabinet d’expertise comptable français Spira Twist.

Audits

Les audits financiers sont une exigence en fonction de la nature de l’entreprise et de la taille de l’entreprise. Les comptables qui peuvent effectuer des vérifications sont très utiles pour les entreprises et ils vous aideront à respecter la conformité réglementaire, à recueillir des informations financières pertinentes et à analyser et à comparer les états financiers. À partir des audits, ils peuvent également vous offrir la direction que ce qui doit être fait ensuite pour l’amélioration de l’entreprise.

Bien sûr, les services que vous pouvez profiter de votre comptable dépendent de la sélection que vous faites. Assurez-vous que vous choisissez non seulement un comptable qualifié, mais un vous pouvez pleinement faire confiance à vos finances et s’entendre avec trop comme vous travaillez ensemble en équipe.

Les sportifs cyclistes sont fortement susceptibles de connaître un tel phénomène. S’ils peuvent s’équiper de certaines protections spécifiques, celles-ci ne pourront jamais être aussi efficaces que celle proposée par la carrosserie des voitures.

Néanmoins, en voiture, le risque de détérioration auditive existe également, notamment si vous réalisez des courses de vitesse, sur des circuits par exemple, ou en rallye, nous explique la spécialiste Martine, qui a travaillé pour le laboratoire auditif Audioprothésiste Raincy. Il est évidemment illégal de réaliser des « runs »e vitesse sur les axes routiers classiques, quels qu’ils soient.

Douleur de l’oreille et psychologie

oreille

Au fur et à mesure que nous conduisons à la suite de l’obtention du permis, nous prenons tous plus ou moins l’habitude d’ouvrir la fenêtre, probablement par souci de confort. Certains argumenteront plutôt pour expliquer que la voiture a tendance à créer une extension de son propre corps, une sorte de « bulle » psychologique, et gêne alors la concentration du conducteur. Même si ce point de vue est largement compréhensible, une grande distance avec la fenêtre ouverte, en plus d’augmenter considérablement la consommation de carburant (à plus forte raison encore lors d’une course de vitesse), peut rapidement créer une douleur au niveau du conduit auditif ( voir http://www.oreillemudry.ch/l’otite-externe-oe/ )

Le corps étant bien fait, la douleur représente un signal important nous expliquant que nous sommes en danger et faisant alors parfois intervenir notre instinct de survie. Limiter l’ouverture des fenêtres est donc une première solution pour protéger ses oreilles.

Certaines entreprises spécialisées proposent ainsi de fournir aux amateurs de voiture et de grande vitesse, différents bouchons d’oreille protecteurs. Ces bouchons peuvent répondre à trois problématiques. Il vous faudra ainsi choisir entre des produits confortables, des bouchons anti-bruit pour la route et le rallye, ou encore des bouchons destinées aux pilotes et aux « gros rouleurs ».

Des conseils supplémentaires

 

Sinon, il est aussi possible d’opter pour des oreillettes d’une plus grande qualité, cependant, si celle-ci est meilleure, le coût du produit concerné, est, lui aussi, relevé : à vous de voir si vous souhaitez favoriser la polyvalence ou le confort.

Si vous persistez à ne pas protéger vos conduits auditifs, malheureusement, votre audition risque de se dégrader progressivement et peut vous amener à la surdité. Nos cinq sens sont précieux, alors mieux vaut apprendre à les conserver le mieux et le plus longtemps possible.

Si vous faites régulièrement des sports mécaniques où la vitesse est maître des lieux, veillez à consulter régulièrement votre médecin afin que celui-ci puisse vous indiquer là où vous en êtes, et faire en sorte d’améliorer vos capacités auditives.

De plus, les troubles auditifs peuvent grandement nuire à votre concentration et gagner la course risque alors d’être plus difficile que prévu.

Les différents niveaux d’audition

 

Une perte moyenne de vingt décibels correspond à une audition normale. Lorsque celle-ci atteint les 40 à 70 décibels, on peut alors parler de malentendance, et de surdité, lorsque cette perte se situe entre 70 et 120 décibels. Dans ce dernier cas, il faudra alors s’équiper d’un appareil adapté et effectuer une rééducation. A ce stade, les courses de vitesse vous sont fortement déconseillées, à moins qu’elles ne soient entièrement prohibées par les organisateurs des courses.

 

Si vous disposez du permis ou que vous êtes régulièrement passager, vous avez probablement remarqué que la plupart des automobilistes semblent avoir quelques difficultés avec le code de la route. En effet, il n’est pas rare de se faire dépasser dangereusement ou de constater que l’usager de derrière ne souhaite pas respecter les distances de sécurité, car elle ou il souhaite réaliser un excès de vitesse, pour certaines raisons qu’elle ou il est seul à connaître. Une ami collaboratrice chez Divorce Fain Avocats nous explique ce qu’il en est dans cet article

Comportement quotidien des usagers sur la route

Tout au long d’un parcours réalisé en véhicule permet d’assister à un florilège de non-respect du code de la route : non-respect des distances de sécurité, de la limitation de vitesse autorisée, des règles de sécurité routière en général. Si les forces de l’ordre sont généralement présentes pour remédier à ce type de comportement dangereux, ce n’est pas toujours le cas, c’est pourquoi des radars sont disséminés un peu partout sur les routes.

Malheureusement, ce n’est pas toujours au bon endroit, les routes de campagnes étant par exemple réellement peu équipées, alors que l’entretien de celles-ci sont plutôt négligées. En revanche, les voies larges et bien entretenues sont généralement très pourvues en radars. Lorsqu’un usager se fait attraper, cela peut se passer de différentes façons, mais dans tous les cas, il reçoit une contravention à payer et peut parfois perdre des points sur son permis de conduire.

Contraventions :ce qu’il faut savoir et comment contester

avis-de-contravention

Un permis complet dispose de douze points, mais la première année, le jeune conducteur ne dispose que de 6 points. Or, le total de points perdus peut s’élever jusqu’à huit points maximum. Le nombre de points perdus et le montant de l’amende peuvent varier en fonction de la gravité de la faute commise.

Par exemple, des feux de position non-conforme, se retrouvent sous le coup d’une contravention de première classe, tandis que l’usage d’un téléphone tenu en main est passible d’une amende de quatrième classe, le coût étant bien plus élevé, tant en matière de points que d’argent.

Cela dit, plus le paiement est fait rapidement, moins celle-ci coûtera cher. Ainsi, lorsque l’on paye dans les délais requis, le montant demandé sera bien moindre.

On peut parler d’amende minorée lorsque celle-ci est payée dans de brefs délais, d’amende forfaitaire lorsqu’elle est réglée dans un laps de temps suffisamment court, et d’une contravention majorée lorsqu’elle est payée dans des délais excessifs ( plus d’infos ici : https://www.permisapoints.fr/infraction-et-legislation/exces-de-vitesse )La première coûte généralement 90 euros, la seconde 135 euros, et la dernière 375 euros. Cette mesure est faite pour recommander vivement aux automobilistes de payer le plus vite possible.

Néanmoins, il faut savoir qu’il est possible de contester une amende, mais là encore, le système n’est vraiment pas en faveur des automobilistes, ce qui est souvent très agaçant pour les usagers de la route honnête.

Pour contester une amende, il faut remplir une requête en exonération et il vous est également conseillé de demander une photographie de l’incident. Vous devrez également fournir un certificat d’immatriculation, l’avis de contravention, le formulaire de requête en exonération, et votre pièce d’identité avec la photo.

Vous devrez donc réaliser d’assez nombreuses photocopies.

De plus, le délai de votre demande est de seulement 45 jours à partir de la date de l’envoi de la contravention, et pas à partir de la réception. Malheureusement, ce n’est pas fini. Si vous ne possédez pas de récépissé de dépôt de plainte, de copie de la déclaration de la destruction de votre voiture, et certains autres documents, vous devrez vous acquitter d’une consignation égale au montant de l’amende forfaitaire, ce qui vous oblige malgré tout à payer l’amende alors même que vous souhaitez la contester.

Si l’officier du ministère public juge votre demande recevable, vous devrez vous présenter à la trésorerie de votre ville et leur présenter l’attestation qui vous a été donnée. Le juge de proximité peut aussi prendre une décision concernant votre contestation et s’il peut décider de vous relaxer ou de juger la demande irrecevable, il peut également vous sanctionner encore plus lourdement.

Contester une amende peut donc être plutôt compliqué, c’est pourquoi engager un avocat peut être utile, mais là encore, cela vous contraindra à régler certains frais. Payer une amende minorée est donc la solution que bon nombre d’automobilistes favorisent, pour éviter les ennuis supplémentaires, le système de la contestation des contraventions leur étant largement défavorable…

Cette semaine nous avons le plaisir de convier notre ami Jérôme, qui est électricien à Provins, afin de parler de Tesla, la nouvelle marque de voiture électrique. 

 

Définition et historique d’une marque

Une voiture est une cabine au design particulier, permettant d’y loger, le plus souvent, cinq personnes, et capable de réaliser, en autonomie complète, près de mille kilomètres, grâce à de l’essence. Lorsque l’électricité remplace l’essence, l’autonomie est moindre mais permet d’éviter le rejet du gaz à effet de serre. La voiture est fort probablement le moyen de transport le plus utilisé dans le monde : il suffit de sortir de chez soi pour le constater aisément.

La marque TESLA construit ces automobiles électriques, qui ne pouvaient être considérées autrement que de la science-fiction trente ans auparavant.

Plusieurs fondateurs ont créé cette marque en 2003, le plus connu d’entre eux étant Elon Musk, puisqu’il est également à l’origine du service Paypal que nous sommes nombreux à utiliser aujourd’hui. Avant la société Tesla, Elon créait Space X, une société de lanceurs de fusées.

L’objectif de la marque : respecter l’environnement. De plus, la marque se veut « branchée », jeune…

L’électricité, l’automobile et le futur : un pari audacieux

Lorsque les premières voitures furent construites, elles ne pouvaient pas aussi rouler aussi vite qu’aujourd’hui, tout simplement parce que leur technologie en était encore à leurs balbutiements. Désormais, atteindre la limitation de vitesse maximale (130 km/h), peut se faire sans que la voiture tremble ( voir limitations de vitesse ). Le fait que l’automobile puisse rester stable améliore le confort du conducteur, mais aussi son sentiment de sécurité.

Beaucoup de conducteurs se sentent lésés à cause de leur voiture qui fonctionne avec de l’essence, parce que celle-ci a un prix assez élevé. Recharger sa voiture électrique à une borne spécifique est également payant, mais il est possible de la recharger à domicile grâce à un câble déjà présent à l’achat, ou encore avec l’aide de ce que l’on appelle une « wallbox ». Cet appareil, d’après plusieurs constructeurs, semble plus sécurisé. Le coût d’une wallbox s’élève à, minimum, 500 euros, et un électricien doit également vérifié l’équipement de votre habitation, pour des questions de sécurité.

En effet, brancher un appareil peu puissant, sur une prise électrique très puissante, peut provoquer divers dégâts, mieux vaut donc rester prudent.

Le coût semble être élevé, mais il est nécessaire de voir cela comme un investissement. Vous n’aurez pas à payer une centaine d’euros par mois environ pour faire votre plein, il vous suffira de recharger votre voiture chez vous !

L’inconvénient que vous pourriez rencontrer, c’est la faible autonomie de votre automobile. Cependant, les constructeurs font de plus en plus d’efforts pour parvenir à augmenter de façon significative l’autonomie des véhicules. Actuellement, la Tesla Model 3 est capable de réaliser 345 kilomètres. Pour les amateurs d’accélération et de vitesse, il faut savoir que cette même voiture peut atteindre les cent kilomètres par heure en seulement six secondes. Cette Tesla ne sera livrée que fin 2017 mais Elon Musk a assuré travailler sur l’accroissement de son autonomie.

A propos du futur

Dans le futur, les automobiles construites pourront très probablement dépasser les mille kilomètres d’autonomie. C’est de toute façon nécessaire si elles espèrent réellement concurrencer les voitures fonctionnant à l’essence. Si les constructeurs de voitures électriques parviennent à réaliser des véhicules au moins aussi efficaces que ceux que l’on utilise habituellement pour nos petits et grands déplacements, nous finirons nécessairement par acquérir ces produits du futur… pour mieux nous les approprier. Un jour, il est fort probable que les voitures fonctionnant à l’essence soient l’exception !